Archives de Tag: La Hague

36. La Hague, ch’est d’abord eun payis ! La fin de La Hague ? CD, 9. La Hague

 La Hague, ch’est d’abord eun payis !

Théo Capelle et Jean-Louis Dalmont le 5 de mar dé 2010

Théo Capelle et Jean-Louis Dalmont le 5 de mar dé 2010

  Coume dit Théo devaunt que de launluraer « La Hague », eune reide belle caunchoun d’Alphonse Allain (CD « Je syis magnifique ! ») : « Eun coup, ya eun journalisse de Fraunce Treis qu’a dit coume cha : « La Hague, ch’est itou eun payis ». Et byin mei, j’ dis : « La Hague, ch’est d’abord eun pays ! ». (Rapport que no pense achteu en prémyi à l’usène de La Hague, la mâlyire atomique yoù que no met cha qui demeure ampraès yête dégrabolisi dauns les chentrales nuclléaires coume la syine de Flleumaunville…).

comenius 371

9. La Hague 

Des roundiâos1 équerpis2, écllataunt jâone d’or,

Graillent3 ch’tu bouot du mounde qué lé couochaunt écllaire,

 1. touffes d’ajoncs nains rongés en calotte par les moutons, 2. Eparpillés, dispersés,
 3. dorent, câoffent

IMG_9120

Le fllot oû pyid des falaîses vyint écllataer oû bord,

Ilo qu’menche l’océaun… ichin finint la terre. (bis)

Le boués-jaun écllaire La Hague

Ichin le boués-jaun (« ajoncs d’Europe, épineux ») écllaire La Hague

Quiques âbres acraunchounyis4 s’ahoquent amount le côti,

Des biquettes goulâfres5 mâquent les piquets6 doraés,

 4. chétifs, rachitiques, qui ne se développent pas 5. gourmandes, gloutonnes, voraces 6. ajoncs, épines

IMG_9102

La rouogeu du couochaunt fait saungni les roquis,

J’i janmais veu pus biâo… qué ch’té seiraée d’étaé. (bis)

IMG_9145

Touote la nature s’aniche7 dauns l’oumbre dé la nyit,

 7. s’enveloppe, s’emmitoufle

No-z-entend mais qué le brit de la mé sus les galots,

IMG_9132

Ch’est l’éternelle caunchoun des vagues dé l’infinin,

La Hague d’ichin, sâovage… accotaée à ses bllos8 (bis).

 (La Hague se prononce La rhague, h expiré.)    8. Gros rochers arrondis en bord de mer.  comenius 392

Des roundiâos équerpis, écllattaunt jâone d’or,

Graillent ch’tu bouot du mounde qué lé couochaunt écllaire.

IMG_9143

Le fllot oû pyid des falaîses vyint écllataer oû bord,

Ilo qu’menche l’Océaun… ichin finint la Terre. (ter)

IMG_9156 

 Alphonse Allain, Le Cotentin men pais, p. 85, Querqueville. Et CD « Je syis magnifique !  » (13 €, prix souscription, poste incluse. Chèque à Magène, envier à Jean-Claude Léger 5 Allée Blanche-Lande 50270 Carteret).

La Hague

Des ajoncs nains de-ci de-là, éclatants jaune d’or
Font flamboyer ce bout du monde que le couchant éclaire.
Le flot au pied des falaises vient éclater au bord,
Ici commence l’océan… Ici finit la terre.
 
Quelques arbres rachitiques s’agrippent à même le coteau,
Des chèvres voraces mangent les épines jaunes.
La rougeur du couchant fait saigner les rochers.
Je n’ai jamais vu plus beau… que cette soirée d’été.
 
Toute la nature s’emmitoufle dans l’ombre de la nuit
On n’entend rien d’autre que le bruit de la mer sur les galets
C’est l’éternelle chanson des vagues de l’infini
La Hague d’ici, sauvage… adossée à ses rocs.

 Mais pouorqui « la fin de La Hague » ?

1) Ch’est-i que l’usène va froumaer ? Impossiblle ! Yen a pouor des chents et des mille d’annaées à avei chenna sus le dos !

2) Ch’est-i que la mé va mouogi la falaise, no sait-i ? Rapport que la côte artchule mannyirement à pique de galop, les deunes sount mouogies pa les graundes maraées coume la syine de 108 que no-a-eue ches jouors. Nennin, La Hague, ch’est à pus de chent mètes de hâot oû-dessus de la mé, coume eune tablle. (Cha feut eune mountanne noumaée « le Massif Ermoriquain » qui feut dolaée, rabotaée à l’ère secoundaire pa la mé, – ch’est paé d’annyi -, et pis armountaée pus tard à chent mètes de hâot).

La Manche contre vents et marées 001… « la fin de La Hague » ?

3) Ch’est le trige de Biâomount-Hague qui prêche pouortaunt de cha !

Lian sus le trige de Biâomount-Hague :
http://www.beaumont-hague.fr/actualites/le-debut-du-xxieme-siecle-sera-t-il-fatal-au-canton-de-beaumont-hague/

Pouor les syins qui coumprennent brin le fraunceis, v’là en normaund cha qu’i disent… :

 « Oû quemenchement du XXIyîme syiclle, no verra-t-i la fâoqueresse escoffier le noum de La Hague ? »

« 1) Fâot byin qui yait oûtaunt de bouones gens et de voteus dauns chaqueun des cauntouns. Et ch’est byin qu’i yait oûtaunt de bouones fèmes qué de bouohoumes à genci le Département de la Maunche, mais « ch’est tragique » pour le noum de la Hague.

2) Par lé fait, la coumeune de Querqueville et le cauntoun de Biâoumount-Hague fount pus mais qu’ieun cauntoun, ch’est Querquéville la coumeune la pus counséquente. Le nouvé cauntoun se noumerait doun Querqueville.

« Le noum de la Hague serait effachi des cartes. Cha que no-z-argrette byin pou l’arnoumaée de noute countraée, eun trige « à l’identité affirmée » (byin seur rapport que no prêche normaund parai !) et byin couneu (d’aveu Côtis-Capel et Alphonse Allain ch’est reide seur)… !!!

Dany Pinel à la ferme-âoberge de Sant-German-le-Gaillard en 2010. Magène chauntait pour des écolyis aungllais, hongroués et espagnols (projet européen Comenius)

Dany Pinel à la ferme-âoberge de Sant-German-le-Gaillard en 2010. Magène chauntait pour des écolyis aungllais, hongroués et espagnols (projet européen Comenius)

« Michel Laurent, conseilli généra du cauntoun de Biâomount-Hague, est erganne de veî cha (pour veî sen courryi, cliquez ici).

« Sauns vouoli arprêchi de touote l’histouère de la Hague, i fâot magène byin veî que chu noum-lo armounte és Viquyins. Et âote seit, du XIyime syiclle à la fin de l’Auncian Régème, le Doyennaé de la Hague (countraée erréligieuse et judiciaire) ’tait bordaé et arcouneu pa les rivyires de la Diélette (oû Su) et de la Divette (à l’Et). La Révolution a gardaé le noum de la Hague pou le cauntoun. La Hague a une histouère. Fâot paé l’oumbélier !!! »

« Les actions menées depuis plus de 25 ans pour la promotion touristique du territoire ou l’attractivité économique reposent sur une identité forte qui fait la fierté des habitants. La Hague mérite de conserver son nom » (et sen loceis va t’en veî !! Cha l’s élus en prêchent jammais…).

D’iyoù que cha vyint le noum de Querqueville ? des Viquyins : Kerkevilla oû XXyîme syiclle, dé l’escaundinave kirkja, égllise (coume Carquebut, Criquetot…). Ch’est le village dé l’égllise.

Biâomount / Beaumont s’écrivait Bellemonte en 1156 pis Beaumont en la Hague en 1399. Et La Hague ? Ch’est escaundinave ou aungllo-sacsoun, cha veurt dire « encllos pou les âomales, les bêtes ». Le Hague-Di, cha serait le fossé de l’encllos (fossé en normaund veurt dire talus en fraunceis). Ya eun fossé reide hâot qui barre la pouente de La Hague, cha ya éto genci byin devaunt que les Viquyins s’en vyinnent ichin. Le Collège de Biâomount sé noume achteu « Le Hague-Dick », mais fâot dire « Di » coume disent co les gens d’ichin.

Pouor de mei, cha qué j’ dis, ch’est que, véyous, ya paé de quei s’affolaer ! La Hague ch’est un nom de giyographie et cha peut paé s’effachi ! Ch’est byin couneu itou – dauns le mounde entyi – coume mâlyire à plutonium ! Et cha itou les petiots de nous petits-p’tiots, fâora brin qu’il oumbéllient le noum de la Hague pouor se protégi !! No prêchera-t-i co des cauntouns à ch’t’épocte-lo ? Et pis ch’est vrai que les syins qu’ount noumaé chenna sount paé byin fins ! Ya qu’a dé le noumo le cauntoun de La Hague !

Rémin
comenius 097

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Chansons, Concerts Magène, Cotentin, Ecologie, Saisons, Vocabulaire

13. Les Puus empaturaé / Les Pieux encerclé par une rocade ? par Thiédor dé la forgette (Théo Capelle)

V’chin le prémyi texte en normaund de Théo Capelle, qui demeure és Puus, route de la Forgette…

Les Puus empaturaé / Les Pieux encerclé par une rocade ?

    Hyir oû sei ch’tait l’assembllaée de la Commeunâotaé de commeunes pouor prêchi de la councertation qu’a étaé faite sus le contouornément des Puus (Les Pieux) qui devrait souolagi la circulation dauns le bouorg, qu’est paraît-i trop counséquente à d’auqueunes heures de la journaée…

   Mei je creis que les gens qui passent dans le bourg, ch’est qu’ils ount d’quei-z-y faire, rapport qu’i ya d’aôtes routes qué no peut prenre sauns passaer par ichin !

Les Puus eune p'tite ville byin traunquile de 4 000 bouones gens

Les Puus eune p’tite ville byin traunquile de 4 000 bouones gens

   

… d’aveu sa vuule égllise romane

et ses bouons restaurants coume "El p'tit bouorg" dé m'n amin Yannick : ya paé muus dauns la countraée !

et ses bouons restaurants coume « El p’tit bouorg » dé m’n amin Yannick : ya paé muus dauns la countraée, je vouos le câotioune ! (R. P.)

   Ampraès le rapport du garaunt, qu’a ’toé byin obligi d’arconnaîte qu’seument eune dizanne de gens sount venuns pouor dire qu’il étaient d’accord pouor ch’té fameuse route alors qué yen a-z-eu pus de chent chinquaunte de counte et itou sis chent chinquaunte signures de la pétition qu’étaient brin d’accord, veu qué cha coûote byin trop chi, que cha prend des terres agricoles et que la Roque à Coucou est reide jolie. Byin des gens vount s’y pormenoer et galopoer d’aveu lus quenâles et sorti l’tchyin.

    Dauns chu couen-là, ya déjà-z-eu assae de haies d’arrachies et chu trige-lo a étaé par trop machacraé et défiguraé, et pis si no-z-amende les routes existauntes cha dêvrait suffi.

Ya dijà eune rocade à l'Et des Puus, v'chin le déeusyime round-pouent devers Cart'ret : touot neu !

Ya dijà eune rocade à l’Et des Puus (à l’Est des Pieux), v’chin le déeusyime round-pouent devers Cart’ret : touot neu !

   Eh byin figurous qu’i yen a quiques euns des déleguis qu’ount dit qué cha faisait que chin du chent des gens du caunton pouor ne paé yéte d’accord ! et Laure, qu’a tréjous el mot pouor rire a dit : « pis que ch’est cha, yen a-z-eu qué zéro chinq du chen qu’étaient d’accord !»

Si les gens de l'usène atomique passent pus dauns le bourg, les boutiques vount froumaer !

Si les gens de l’usène atomique passent pus dauns le bourg, les boutiques vount froumaer !

Ya byin des coumerches qu'ount mins l'affiche counte la nouvelle rocade

Ya byin des coumerches qu’ount mins l’affiche counte la nouvelle rocade

 

Eun coumité "le 15 citoyen" informe sus la rocade en projet...

Eun coumité « le 15 citoyen » informe sus la rocade en projet…

  Coume dit un délégui qu’a mannyirement un nom d’égllise mâograé que ses paroles ne seient pas d’évaongile : « ches gens-là qui sé sount déplléchis né représentent qué ieus, alors qué nouos no-z-a étae élus, et justénément ch’est byin à nouos dé qu’maondaer ».    

Es Puus, le Maire socialisse s'aquemode reide byin d'aveu l'usène de Fllémaunville à chin km.

Es Puus, le Maire socialisse s’aquemode reide byin d’aveu l’usène de Fllémaunville à chin km.

   

                                

   Ch’est vrai que no sait byin qué les élus ne fount qué des choses byin ! Mei  j’ai trouveu qu’nos élus étaient byin emmerdaés et qué pyiche avait envie dé trop prêchi avaunt de savei ce qué l’âote allait dire.

  L’aumbiaunche était pûtot chergie, louorde coume eune seiraie du meis d’aôt trop câode et byin orageouse, là que no-z-attend qué cha péte et piis nannin ya byin des p’tits écllais dé temps en temps, eun coup sus Fllémaunville, eun aoute putôt dauns les terres pis cha rarrive és Puus, eun âote paé dreit coume les prémyis et qui nous raméne à la nige dé ch’hivé. Ch’tait pae l’sujet mais, cha ya rafraichi l’aumbiaunche et cha fait du byin eun petit coup de frais coume eun p’tit  vent de la mé.

   El Président ne savait peue byin coument s’y prenre pouor pae aveu l’air dépasseue ; el sécrétaire, li, n’a ryin dit – coume cha i n’a pae dit dé bétises -, les vices-présidents se sount sentus oublligis de dire dé quei, pouor justifyi luû grade, magène. El Maire, yavait qu’a guetti, jé ne sais pae s’il a des tics, mais il en faisait des grimaches ! Il a finin par dounaeu sen avis : « d’ecsaès favorablle » byin seur.

Oû Su du bouorg, les par(c)s à quérettes pou allaer à l'usène sount byin counséquents ! Le goudroun coûote paé chi !

Oû Su du bouorg, les par(c)s à quérettes pou allaer à l’usène sount byin counséquents ! Le goudroun coûote paé chi !

  

DSC07871

  

L's élus aiment muus votaer en catimini à man levaée que d'avaer des gens qui disent lus mot !

L’s élus aiment muus votaer en catimini à man levaée que d’avaer des gens qui disent lus mot !

DSC07914

   Mais yavait tréjous paé d’définition coume tchi faire ?

   Oû bout d’eun moument yen a yeun qui dit qué pendant la période électorale, no pouvait pae faire d’enquête publlique. Mei j’mé sis dit : « no -z-en  verra pae le bout « de la route » avaunt eun bouen moument, en touos cas paé avaunt les élections »…

   Eh byin mei, je troue cha couorageus de la part de gens qui représentent paé qu’ieus-mêmes mais qu’ount éteu élus.

La rouote dé Tchidbou (Cherbourg) et les lènes T.H.T. Qui n'empêchent brin de pus avei d'électricitaé mais qu'i ya de la nige...

La rouote dé Tchidbou (Cherbourg) et les lènes T.H.T. Qui n’empêchent brin de pus avei d’électricitaé mais qu’i ya de la nige…

  

  

Eul nouvé Office du Tourisse : les vuules pyirres du bouorg sount muchies achteu...

Eul nouvé Office du Tourisse : les vuules pyirres du bouorg sount muchies achteu…

  

  

   No n’est pas qu’une pouégnin d’exciteus, coume d’âoqueuns vouraient byin l’faire creire, no-z a byin fait d’apporteue, nous itou, noues informations et noues idaées rapport que no peut constataer que byin des élus n’avaient paé touos des avis, et byin de ceusses qué no-z-a rencontreues tcheu ieus dauns leus mairries n’avaient pas touos les renseignements qué no-z-a peu lus douneu, cha qui mouotre  qué la démocratie va paé si byin qu’cha.

Ch'est par ilo que la rocade Vouêt (Ouest) va minchi l's abres.

Ch’est par ilo que la rocade Vouêt (Ouest) va minchi l’s abres.

   Pouor en finin et pouor en rire eun miot, fâorait trouveue quiqu’eun dans l’cas d’écrire des dialogues, ou putôt des p’tits monologues, et mette tout cha en scène, no pourrait faire eune pyiche de théyâte que no jouerait… oû touot nouvé Centre Culturel. No trouerait byin quiques acteurs dans le cas de ténin le rôle des syins qui prêchent. Je sais paé si no trouerait asseue de figuuraunts, mais pouor el reste, cha dévrait yête coumique !

Thiédor dé la forgette (photos et légendes: R. Pézeri)

Les prononciations de l’auteur n’ont pas été changées : « no-z-a peu lus douneu », un verbe en eu que l’on rencontre en principe dans le Sud de la Normandie, comme la région de Domfront (no-z-en reprêchera).

« Byin des gens vount s’y pormenoer et galopoer » : dans La Hague, le son a l’emporte mais ce n’est pas une règle, le o attribué au Val-de-Saire se fait entendre itou.

Le nouvé Centre culturel : musique, arts du cirque... Ya itou és Puus eune belle école de musique neuve.

Le nouvé Centre culturel : musique, arts du cirque…
Ya itou és Puus eune belle école de musique neuve.

... et pis eune vuule boutique qu'a puus mais biâocoup de pratiques (clients)

… et pis eune vuule épicerie qu’a puus mais biâocoup de pratiques (clients)

DSC07883

Si vo counaissaez d'âotes cafés qu'ount eun noum en normaund, faites-en eune photo, je la mettrai ichin sus ch'té bllo. Rémin Pézeri

Si vo counaissaez d’âotes cafés en Normaundie qu’ount eun noum en normaund, faites-en eune photo, je la mettrai ichin sus ch’té bllo. Rémin Pézeri

... et pis le bar "T'cheu P'tit Louis" qu'a eune nouvelle vérène (vitrine) !

… et pis pouor finin le bar « T’cheu P’tit Louis » qu’a eune nouvelle vérène (vitrine) !

Les Puus - Istambul "City"

Les Puus – Istambul « City »

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Ecologie