Archives de Tag: Carentan

65. Débarquement et Libération. The Three Belles à Coutances, Carentan, Bricquebec et Portbail

Et cha nous tumbit sus le dos / The Three Belles à Couotaunches, Quérente, Bricbé et Pourbas

The Three Belles and the Bevin Boys à Quérente / Carentan le 8 juin dé 2013

The Three Belles and the Bevin Boys à Quérente / Carentan le 8 juin dé 2013

O sount touot récopi coume The Andrew's Sisters des Annaées 40 !

O sount touot récopi coume The Andrew’s Sisters des Annaées 40 !

The Three Belles à Couotaunches chu dinmaunche és Unelles à la relévaée (à chinq heures et demin), pis à Quérente le 7 dé juin déeus coups mais que les pouores gens s’acachent coume âotefeis rapport que les Amériquains ont minchi lus maisons et d’eun âote bord daunchent le swing sus la pllèche, pis o launlurrount (7 caunchouns) itou à Bricbé le dimmaunche 8 d’accaunt Les Marins du Cotentin et pis à Pourbas le 19 de juilet…

Carentan oû sei du 7 dé juin 2014 Bal de la Libération

Carentan oû sei du 7 dé juin 2014 Bal de la Libération

L’épopée cotentène d’Aundré-J. Desnouettes

 

  Fallait-i boumbardaer les villes de Normaundie ? Cha ya paé servi à byin de quei, rapport que la guerre ch’tait derryire les haies et les fossiâos (les talus) plantaés de rounches et de coudes (noisetiers)…
Reconstitution ethnographique de l'exode des Normands en juin-juillet 1944 (Carentan 2013 et enco ch't annaée le 7 de juin)

Reconstitution ethnographique de l’exode des Normands en juin-juillet 1944 (Carentan 2013 et enco ch’t annaée le 7 de juin)

Liméro espécia de La Maunche Libe dé mai 2014

Liméro espécia de La Maunche Libe dé mai 2014

346

apos = manque

Fiare counaîte l'histouère és p'tiots coume cha, i s'en arsouvyinrount...

Faire counaîte l’histouère és p’tiots coume cha, i s’en arsouvyinrount…

La Eune de La Maunche Libe, des p'tiots guettent Sant-Lô, i reste ryin, des minchouns... 660 bounes gens ount passaé, écrabouis, breulaés dauns leus maisouns...

La Eune de La Maunche Libe, des p’tiots guettent Sant-Lô, i reste ryin, des minchouns… 660 bouones gens ount passaé, écrabouis, breulaés dauns leus maisouns…

348 001la fouore = les fientes ; les Frigolins : les Allemands ; qui lus régalent : qui se régalent, qui vivent bien ; s’ véchaunt : s’empiffrent ; luurent : fatiguent, empoisonnent

Pouor gangni en Urope, fallait les Reusses qui se battaient dé depis 1942 et ouvri eune batâle à l'Ouêt. Falli débarqui, des pouores gâs ount risqui leus vie pouor les Uropéiens... Les Amériquains, les Aungllais, les Canadians terrîtent en Normaundie...

Pouor gangni en Urope, fallait les Reusses qui se battaient dé depis 1942 et ouvri eune batâle à l’Ouêt. Falli débarqui, des pouores gâs ount risqui leus vie pouor les Uropéiens… Les Amériquains, les Aungllais, les Canadians terrîtent en Normaundie…

Quérente, 2013. 6 juin dé 2014 : Obama sera à Omaha Beach d'accaunt Poutine et byin d'âotes...

Quérente, 2013. 6 juin dé 2014 : Obama sera à Omaha Beach d’accaunt Poutine et byin d’âotes…

Lee Résistaunts dauns noute trige…

L'Epopée cotentine d'Aundré-J. Desnouettes est bilingue normaund-fraunceis

L’Epopée cotentine d’Aundré-J. Desnouettes est bilingue normaund-fraunceis

Les syins qui fûtent enfroumaés dauns la prisoun de Sant-Lô trépassîtent souos les boumbes…

4 prison de St Lô

mécontentement Am 0016 prison de St Lô352 001Tchidbouorg : Cherbourg

DSC07382

Carentan 2013 / 2014 : La Libération après les terribles combats et les destructions...

Carentan 2013 / 2014 : La Libération après les terribles combats et les destructions…

Marche de la Liberté à Carentan samedi 7 juin 2014

Marche de la Liberté à Carentan samedi 7 juin 2014

 Beaucoup d’autres photos à Carentan sur le même thème (archives du blog  juin 2013, article daté 11 juin 2013)

9. Carentan, samedi 8 juin 2013, reconstitution de l’exode causé par les bombardements des villes normandes en juin 1944. The Three Belles ont fait un tabac.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Chansons, Cotentin, Faête és Normaunds, Juin 1944, Livres en normand, Vocabulaire

64. Les voiles noroises / Les veiles norouèses : eun nouvé baté !

Les veiles norouèses

Eune équipaée normaunde

 

Les petits batiâos qui vount sus la graunde iâo ount-i des gaumbes ?? L'esnèque ch'est itou le noum d'eun jéeu à Tec-Nor, et pis ya itou sen graund fr-re, le... Dreknor !

Les petits batiâos qui vount sus la graunde iâo ount-i des gaumbes ?? L’esnèque ch’est itou le noum d’eun jéeu à Tec-Nor, et pis ya itou sen graund frère, le… Dreknor !

     Byin le boujou, v’chin cha que vos allaez pouvi byintôt luure sus le trige Les Voiles noroises / Les veiles norouèses… !  www.voiles-norroises.fr

Dé depis qu’o nâquit (et maême byin avaunt !), la countraée és North Men, qui feut noumaée la Normaundie, vit d’accaunt la mé. Mais que les Escaundinaves terrîtent ichin et fîtent chu nouvé pais, et pis ampraès cha d’aveu les espllorateus arnoumaés, trachous de countraées, et pis d’o les Terres-Neuvâs, les viageous normaunds ount merqui lus pas sus tous les terrans de la pllannète. Ya-z-eu byin d’s histouères incréyablles sus la mé.

Les Normaunds du Cotentin terrîtent à Messine en Sicile... Ya pas qu'en Aunglleterre ! Peinteure sus eune quérette...

Les Normaunds du Cotentin terrîtent à Messine en Sicile… Ya pas qu’en Aunglleterre ! Peinteure sus eune quérette…

Ch’est pouor chenna que l’assembllaée Les veiles norouèses vouorait byin pairaé eun baté danoués du XIyîme syiclle pouor reguindaer coume qui que no fit âotefeis ches batiâos-chin et coume qui qu’i travêquaient sus l’iâo.
Les veiles norouèses vount servi és Normaunds à rémôqui eun savi-faire vuus de pus de mille annaées. Et pis itou do ch’té idaée-lo, les savaunts vount pouvi muus coumprenre ches batiâos-chin.
Ch’est possiblle itou de vos-en venin d’acaunt nous sus noute trige Faicebouc.

Noute histouère :

    Ch’est en viageaunt sus la Baie des Veys (des gués en fraunceis) à bord du Dreknor que les syins qui gencîtent l’association prêchîtent de lus idaée de faire un baté.

Le Dreknor

Le Dreknor

  I se démentîtent petit à petit de de pouorsuure et cha fut Les veiles norouèses lé 21 dé s’tembe dé 2013 par Damien Bouet (dipllômaé en archéiologie à l’Universitaé de Strasbouorg), Thibaut Grimaldi (à la tête d’eune entreprinse) et Frédéric Palmer (Cap’tanne d’eune vedette sus Le Port du Have), touos les treis amouchelaés pa la passion de la mé et de l’Histouère.

Je voulîmes remâtaer le patrimouène maritème nord-uropéien, de l’âge du Fé oû XIe syiclloe. J’ avouns doun évolaé la fèchoun du Skuldelev V touot récopi, dauns le respé des matériâos et des savi-faire dé ch’t épocte-lo. La prémyire évolaée feut de pairotaer les pllauns et la féchoun du baté. Ampraès byin du câtu à retrachi chenna, le chauntyi nava pouvit quemenchi par le fait. L’association Dreknor, nous mint pouor nous âotes leus appartements à Quérente et le premyi lot de boués, coupaé en forâe d’Essay (Orne) arrivit sus trige lé 28 dé mâr dé 2014.

La baleine ch'est le gros boués qui tyint le mât (Veî le biâo récit de Henri Gogibu sus noute CD "Veillie normaunde")

La baleine ch’est le gros boués qui tyint le mât (Veî le biâo récit de Henri Gogibu sus noute CD « Veillie normaunde »)

Noute équipe de bénévoles, accoutaée par la syinne du Dreknor, travâle achteu à féchounaer le baté, bordé par bordé et rivet par rivet. J’aimeriouns finin le baté, pour yête és coumémoratiouns des 950 auns de la Batâle de Hastingues (Anglleterre).

Les dates à reténin :

– 21 dé s’tembre dé 2013 : Naissaunche dé l’Association
– 28 dé mâr dé 2014 : Le premyi lot de boués arrive à Quérente
– 28 d’avril dé 2014 : No-z-a genci la quile du baté !

(fâot pronounchi tchile le pus souovent)

Et lé 27 et 28 dé s’tembe à Quérente / Carentan cha rest La Fête des Normands

Texte : Damien Bouet, Président de la nouvelle association Les voiles noroises

mins en normaund par le greffyi de chu bllo, mais cha peut yête amendaé…

Il va donc y avoir bientôt sur le site internet de l’association (www.voiles-norroises.fr) une page  en normand

Le dragon est une pièce amovible sur les esnèques. Cha fait poue !!

Le dragon est une pièce amovible sur les esnèques.
Cha fait poue !!

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Cotentin, Faête és Normaunds, mer, Vocabulaire

9. Carentan, samedi 8 juin 2013, reconstitution de l’exode causé par les bombardements des villes normandes en juin 1944. The Three Belles ont fait un tabac.

The Three Belles La Presse de la Manche mardi 11 mai 001Lorsque le 6 juin les armées américaines, anglaises, canadiennes ont commencé à débarquer sur les plages de Normandie, les Normands attendaient la Libération avec espoir et crainte d’être pris au milieu des combats.

Mais personne n’imaginait que les villes normandes allaient être pour certaines rayées de la carte, réduites à des tas de cailloux : Périers (Pris en normand), Montebourg, Valognes, Aunay-sur-Odon… A Saint-Lô, environ 680 habitants furent écrasés sous les bombes des Alliés… Les Archives départementales brûlèrent entièrement, les survivants fuirent vers le Sud, errant sur les chemins, la peur au ventre…

« Dauns quil état qu’i nous ount mins !

Et enco ch’était nos amins,

Qu’i disaient ! Coumbyin d’bouorgs et d’villes

Qui feut’nt ébllâquis,

Coutaunch’s, Valouogn’s, Avraung’s, mêm’ Pris !

Et coumbyin d’ tes fis et d’ tes  fil’s,

Ma Nourmaundie, qu’i  y a-z-eu d’ morts !

D’ouqueuns no né r’trouvit paè l’ corps !

T’ y restis itou, men jenn’ frère,

Tei, eun pouore qu’nâle dé douoze auns,

L’ drényi qu’ t’ étais des quatre éfaunts

A nous malhéreus père et mère !

André.J Desnouettes (André Dupont)

L’Epopée cotentine, OCEP, Coutances, 1968, (imprimé en 320 exemplaires).

DSC07179 DSC07184 DSC07180 DSC07186

    Carentan a reconstitué avec authenticité cet exode samedi 8 juin, avec enfants, landaus, vélos, quelques victuailles, vêtements de l’époque… ; 18 km de marche dans la journée : une émouvante reconstitution ethnographique qui s’ajoutait à la présence du dernier parachutiste encore vivant ayant sauté dans les marais inondés…

DSC07196 DSC07198 DSC07209 DSC07214 DSC07221 DSC07148 DSC07239

Puis ce furent les chansons et les danses qui ont rappelé les fêtes de mai 1945… Pour la première fois en France, trois jeunes et jolies Anglaises, « The Three Belles », ont entraîné les danseurs et danseuses dans une ambiance survoltée samedi et dimanche !  Les Trois Belles… où l’on voit qu’il n’y a pas que le français qui emprunte des mots à l’anglais, c’est aussi l’inverse encore maintenant…

DSC07273 DSC07320 DSC07114 DSC07125DSC07140DSC07131DSC07348DSC07363

Le dimanche, on a remis cela malgré le froid de canard… ou « de chien »…  Eune freid de quyin ! (prononcez tchi / tchin ou quin, comme il vous plaira…).

DSC07425 DSC07437DSC07486DSC07510DSC07708DSC07642 DSC07720 DSC07751A l’année prochaine !

   Et si les commémorations prenaient une autre allure, sans tabou sur la réalité de ce que furent ces années d’Occupation par l’armée allemande et de Libération par les armées alliées ?

Rémi Pézeril

1 commentaire

Classé dans Juin 1944