Archives de Tag: Bricquebec

33. Charte européenne des langues régionales ou minoritaires

Avant de revenir dans ce blog sur les deux CD de Magène qui viennent de paraître, de vous donner tous les textes et les traductions en français si nécessaire, d’évoquer le magnifique concert qui a rassemblé 200 personnes dans la salle du cinéma de Bricquebec samedi 25 janvier (photo) et d’aller faire un tour en Sicile normande (enfin !), l’actualité s’impose…

L’Assemblée nationale vient d’adopter la proposition de loi qui va permettre de changer la Constitution, étape obligatoire afin de ratifier la charte européenne des langues régionales ou minoritaires. 361 voix pour, 149 contre, l’hémicycle s’est prononcé dans une très large majorité. Vu cette majorité écrasante, on voit bien que ce gouvernement mou aurait pu se dispenser de mettre des avenants qui réduisent la portée de la Charte (il se pourrait même à mon avis que l’Europe râle devant ces restrictions contraires à la Charte !!!)

  Sans loi constitutionnelle, pas de ratification de la charte européenne

La ratification de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires nécessite une loi constitutionnelle, qui ne peut être votée que par le Congrès soit l’Assemblée et le Sénat réunis (réunion des deux chambres à Versailles). Mais le Gouvernement veut d’abord s’assurer que cette ratification peut obtenir la majorité requise des 3/5èmes, soit bien plus que la simple majorité socialiste. Le vote de ce mardi 28 janvier à l’Assemblée était destiné à le vérifier. Si la majorité des 3/5èmes est aussi atteinte au Congrès, le gouvernement proposera alors lui-même un projet de loi constitutionnelle.

Les réactions des députés bretons, Jean-jacques Urvoas, député PS du Finistère à l’origine de la proposition de loi et de Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d’Armor : http://bretagne.france3.fr/2014/01/28/chartes-des-langues-regionales-la-proposition-de-loi-adoptee-404431.html

Je viens d’écouter tout le débat très long en vidéo de la 2è séance des députés du mardi 22 janvier. Très intéressant d’entendre les arguments en faveur des L. R. ! (très peu d’opposants).

La Charte va être signée magène byin (mais cela va être long : le Sénat doit aussi discuter et voter car le gvnt veut d’abord savoir si cela va être possible de rassembler les 3 / 5e des voix lorsque les 2 assemblées seront réunies en congrès à Versailles. Avant ce congrès… des mois vont passer… ??).

3 pb : 1) le gouvernement signe en ajoutant des avenants qui restreignent la Charte afin d’effrayer personne ! (« contradictoire et baroque » !). Les Bretons Le Fur (UMP) et Paul Molac (écolo, gallo et parlant breton aussi) ont souligné les risques futurs de ces restrictions, leurs amendements ont été rejetés avec l’argument qu’il faut avoir les 3 / 5e des voix au Congrès.


2) il suffit d’adopter 35 articles de la Charte sur 98 pour considérer que la Charte est adoptée. La France va en signer… 39 !!


3) le normand (pas plus que les autres langues d’oil) n’est pas dans les langues désignées et promues par la Charte (les « dialectes de la langue principale » en sont exclus tout comme les langues de l’immigration), mais espoir en voyant que le gallo est cité dans le débat comme s’il allait en bénéficier. Le gallo est la chance du normand, grâce à leur esprit militant ! Rémin Pézeri

Image

Image 

photos : Christophe Lecouvey

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Concerts Magène, Langues autres que normand, Uncategorized