Archives de Catégorie: Uncategorized

57. Eune Normaundie ! Fâot paé creire oû Père Noué…

No va-t-i avaer Eune Normaundie ??

Qui qu’i dit le gâs Valls ?

« Que ya d’ecsaès de mêli-mêlo,et pis cha doublle pouor ryin, no sait pus qui qu’i fait de quei dauns parmi touos les fissiâos de l’équile, qui qu’i deit payi », « alors fâot la mitaun mens de Régiouns, de 22 à iounze ou dyis ! d’ichin le 1yi de jaunvi dé 2017 ».
No se dit : « Eh byin, ch’est byin, no-z-a qu’a genci Eune Normaundie rapport que no-z-est copaés en déeus bouts ! ».
Pat nor 14 2è tri
Et pis itou les Counsèls des départements, cha sert pus à ryin, ya pus de sous, allaez ouste, déhors ! Va yavaer du câtu ! Ch’est-i que no-z-en revyint à l’épocte de Napoléioun, ch’tait li qui noumait les Maires des villes !
Les coumeunes itou, du balai ! Fâot des Coumeunâotaés de Coumeunes ! Du coup fâot payi enco des biâos burés à tout chu mounde-lo !

La Normaundie pouor byintôt ?

Manuel Valls ’n a prêchi oû petit poste sus R.M.C. Laurent Beauvais (« Basse »-Normaundie) dit dé demême.
Rouen serait eune « Métropole » (enco de quei en pus). Sarkosy li, i voulait engoulaer Rouen-Le Havre dauns « le graund Paris-Vallée de la Seine »…
Mais ya de quei qu’oppose : cha hale à hue et à dia ! « Le 10 avril, sur France Inter, Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation, évoqua benoitement le rattachement du département de la Manche à la Bretagne. Cette excellence, d’origine bretonne, ne voudrait-elle pas par ce truchement nous chiper le Mont – Saint – Michel ? », dit le Mouvement normaund de Didier Patte. Ch’té gribiche veurt mette les Maunchots d’aveu les Bertouns ? Mais ch’est coume cat et quyin ! I vouoraient byin, ches hardis-prénaunts, que le Mount-Sant-Michi seit à ieus !

Eun drôle d’ouésé

Et pis ya eun drôle d’ouésé qui trache qu’a faire ma : eun noumaé Rossigno, de « Hâote »-Normaundie qu’aime muus yête d’aveu la Picardie que d’accaunt la « Basse »-Normaundie ! Qui que no verra co ?! « Peut-être Nicolas Mayer – Rossignol pense-t-il aussi à un grand « machin », comprenant, outre la haute Normandie, la Picardie et l’Ile-de-France, énorme Eurorégion dans laquelle les identités normande et picarde seraient noyées. Tout est possible, même le pire ! » (D. Patte).
Cha fait seissaunte annaées que no-z-a l’Europe. No peut-i paé avaer eune Europe des citoians et des régiouns que no veurt ? En Espanne, ampraès Franco, il ount votaé : ya des régiouns touotes pétiotes, d’âores reide counséquentes, ch’est byin coume chenna. I prêchent lus laungues. Tcheu nouos, no-z-est co fiquis par Napoléioun : touos parèls : les régiouns, cha sera des super-départements yoù que Paris duira touot le mounde à la baguette !
Et noute loceis ? Cha sera-t-i muus ????
Rémin
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecologie, Revues normandes, Uncategorized

51 A la ville. Paris, pollution de l’air. A men leisi…

Cha yest, m’arveilà de la ville-lumyire ! La syinne qui veit le pus de tourrisses oû mounde ! Paris byin seur.

Paris écllairaé, mais Paris pollué !
Paris populaire, … mais Paris de minsère !
Paris vert, … et Paris vert-de-gris…

À la ville,

pouème de Marcel Dalarun

launluuraé par Donnié Bourdelès

CD Eun miot de souovenin et live À men leisi

DSC09567

Pus de 480 bouones gens ount mouoru sus les trottouères à paris l'annaée passaée...

Pus de 480 bouones gens ount mouoru sus les trottouères à Paris l’annaée passaée…

et annyi lundi le 17 dé mâr, ya que les banniâos és liméros impairs qu'ount le dreit de viagi ! Je vous dis paé qu'i yen a qui vount co affolaé !

et annyi lundi le 17 dé mâr, ya que les banniâos és liméros impairs qu’ount le dreit de viagi ! Je vous dis paé qu’i yen a qui vount co affolaer !

No-z-y véyait paé byin de quei venrédi et cha picotait l's uurs. Falaiit byin faire quique seit ! D'aveu les moteus oû diésé, no happe dauns le gosyi de quei qui vouos ahoque et vouos fait teuqui ! Ch'est paé bouon pou la couoraée !

No-z-y véyait paé byin de quei venrédi et cha picotait l’s uurs. Falait byin faire quique seit ! D’aveu les moteus oû diésé, no happe dauns le gosyi de quei qui vouos ahoque et vouos fait teuqui ! Ch’est paé bouon pou la couoraée !

A men leisi, Editions L'Harmattan, Paris, 2004.

A men leisi, Editions L’Harmattan, Paris, 2004.

DSC09633

Ch'est l's électiouns, ya du câtu !

Ch’est l’s électiouns, ya du câtu !

DSC09535

DSC09533

DSC09526

DSC09515

ville 2 001DSC09664

DSC09637DSC09638DSC09522

A la ville 1 fr 001

DSC09511

ville 2 fr 001

les Halles

les Halles

DSC09509

DSC09537

DSC09647DSC09503

Des gardins oû hâot des touétures !

Des gardins oû hâot des touétures !

DSC09502

DSC09558

DSC09516DSC09613

DSC09670DSC09672

DSC09676

DSC09681

DSC09717

1 commentaire

Classé dans Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Chansons, Cotentin, Ecologie, Livres en normand, météo, Saisons, Uncategorized

33. Charte européenne des langues régionales ou minoritaires

Avant de revenir dans ce blog sur les deux CD de Magène qui viennent de paraître, de vous donner tous les textes et les traductions en français si nécessaire, d’évoquer le magnifique concert qui a rassemblé 200 personnes dans la salle du cinéma de Bricquebec samedi 25 janvier (photo) et d’aller faire un tour en Sicile normande (enfin !), l’actualité s’impose…

L’Assemblée nationale vient d’adopter la proposition de loi qui va permettre de changer la Constitution, étape obligatoire afin de ratifier la charte européenne des langues régionales ou minoritaires. 361 voix pour, 149 contre, l’hémicycle s’est prononcé dans une très large majorité. Vu cette majorité écrasante, on voit bien que ce gouvernement mou aurait pu se dispenser de mettre des avenants qui réduisent la portée de la Charte (il se pourrait même à mon avis que l’Europe râle devant ces restrictions contraires à la Charte !!!)

  Sans loi constitutionnelle, pas de ratification de la charte européenne

La ratification de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires nécessite une loi constitutionnelle, qui ne peut être votée que par le Congrès soit l’Assemblée et le Sénat réunis (réunion des deux chambres à Versailles). Mais le Gouvernement veut d’abord s’assurer que cette ratification peut obtenir la majorité requise des 3/5èmes, soit bien plus que la simple majorité socialiste. Le vote de ce mardi 28 janvier à l’Assemblée était destiné à le vérifier. Si la majorité des 3/5èmes est aussi atteinte au Congrès, le gouvernement proposera alors lui-même un projet de loi constitutionnelle.

Les réactions des députés bretons, Jean-jacques Urvoas, député PS du Finistère à l’origine de la proposition de loi et de Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d’Armor : http://bretagne.france3.fr/2014/01/28/chartes-des-langues-regionales-la-proposition-de-loi-adoptee-404431.html

Je viens d’écouter tout le débat très long en vidéo de la 2è séance des députés du mardi 22 janvier. Très intéressant d’entendre les arguments en faveur des L. R. ! (très peu d’opposants).

La Charte va être signée magène byin (mais cela va être long : le Sénat doit aussi discuter et voter car le gvnt veut d’abord savoir si cela va être possible de rassembler les 3 / 5e des voix lorsque les 2 assemblées seront réunies en congrès à Versailles. Avant ce congrès… des mois vont passer… ??).

3 pb : 1) le gouvernement signe en ajoutant des avenants qui restreignent la Charte afin d’effrayer personne ! (« contradictoire et baroque » !). Les Bretons Le Fur (UMP) et Paul Molac (écolo, gallo et parlant breton aussi) ont souligné les risques futurs de ces restrictions, leurs amendements ont été rejetés avec l’argument qu’il faut avoir les 3 / 5e des voix au Congrès.


2) il suffit d’adopter 35 articles de la Charte sur 98 pour considérer que la Charte est adoptée. La France va en signer… 39 !!


3) le normand (pas plus que les autres langues d’oil) n’est pas dans les langues désignées et promues par la Charte (les « dialectes de la langue principale » en sont exclus tout comme les langues de l’immigration), mais espoir en voyant que le gallo est cité dans le débat comme s’il allait en bénéficier. Le gallo est la chance du normand, grâce à leur esprit militant ! Rémin Pézeri

Image

Image 

photos : Christophe Lecouvey

Poster un commentaire

Classé dans Concerts Magène, Langues autres que normand, Uncategorized