52 La Guerre 1914. Alfred Noel, Joseph Mague. Expo à la médiathèque de Ste-Mère-Eglise

La Guerre 1914 : chansons en normand et exposition.

Alfred Noël a écrit plusieurs chansons publiées par la revue Val’Auna.A Noel aleluia 001

No péeut veî eun ballon dirigeablle sus le tablleau.

No péeut veî eun ballon dirigeablle sus le tablleau.

Alleluia 2 001

Joseph Mague.

(orthographe de l’auteur)

Dans la grand’ casern’ quand tu s’ras là-bas,

Je sieus raid’ sur, man fi, qu’ souvent t’arpens’ras

A ta vieul’ moman qu’a-z-eu tant d’minsère

A vous él’ver, tai, tes sœux et tes frères.

Écris-mai deux mots,  l’ sei quand l’ennu prend,

Cha décherge el’ cœur  d’écrire à ses gens.

   Chanson formidable que Joseph Mague écrit vers 1912 juste avant la guerre 14 – 18 qui va bientôt commencer. Déjà le service militaire obligatoire avait été fixé à trois ans…

Saint-Mihié, ch’est bi loin, nos est pas bi riche,

Si faut débourser, tan pèr’ fait la griche ;

Quiens, v’là deux pistol’, much’  les  man p’tit gars ;

Si t’es dans  queuqu’ mais  passé capora

D’mande eun’ permission à tan capitaine,

Pour v’ni fair’ vai  tes biaux galons d’ laine.

   Cette chanson fait suite à une veine de contes et de chansons de soldats qui a plusieurs siècles, de Louis 14 à Napoléon. La mère du soldat sait les risques de ne pas revoir son fils mais elle pleure en silence et se montre forte :

Sais terjous soumis, propre et couraigeux,

Fais leu vai c’ que ch est qu’les Normands d’ileu !

Prends gard’ d’avai fraid, n’ fais pas d’z’imprudences,

Et n’ fréquent’ pas trop l’café ni la danse.

Do ta bonn’ amie l’ sei, au coin du feu

Pour le p’tit soldat, no priera le Bouon Guieu.

14 Le départ du conscrit tbre bn

La vie est comm’ cha, no s’artrouv’, no s’quitte,

Mais, vais-tu, trouais ans cha pass’ co bi vite

Quand tu r’viendras cha s’ra pour longtemps,

Ta p’tite Armandeine aura prins vingt ans,

Faudra vous marier, vous bailli nout’ ferme ;

A ta neuch’, garçons ! no s’amus’ra ferme….

Non, tu n’ veux pès rire en quittant tan pais,

T’aurais plutôt l’cœur à pieurer, est-ch’ pès ?

Les gens qui no guett , faut pas qu’ej’ pleuriomes

Allons, man petiot, fais vai qu’ t’es un homme

Devant  qu’ed’  monter  dans c’mâodit tramway

Ah !  dis  mai  boujou, boujou  cor  eun’  fais !

 

CD  Angelina  pl. 11  Le départ du Conscrit de Joseph Mague  2’ 56

Expo à la médiathèque de Ste-Mère-Eglise…

Expo 14 44 18h15 bon 001couv VDD 79 001

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Bessin, Chansons, Cotentin, Revues normandes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s