Archives mensuelles : mars 2014

54. Guerre 14. La poue des rats ! Photos de tranchées

Documents Alexandre Renaud

Documents Alexandre Renaud exposés à la médiathèque de Sainte-Mère-Eglise (Cotentin)

la poue des rats doc 001

La Vouée du Dounjoun Hors-série n° 1, 2005.

La Vouée du Dounjoun Hors-série n° 1, 2005.

JB04 « – Vos verraez – qu’i disaient -, les rats, là-bas, vous galopent sus la figuure, i vous brôtent le naez et les oyelles. Impossiblle dé dormin. No vous souhouaite du bouon temps ! »

DSC09982la poue des rats 3 001

Collection Eric Poyet, horloger à Bricbé. Plaques de verre.

Collection Eric Poyet, horloger à Bricbé. Plaques de verre.

Louis Robine. Cimetière Givenchy tombes musulmanes. Doc. Cécile Thiébot, paru dans la Voix du Donjon n°18-19

Louis Robine. Cimetière Givenchy tombes musulmanes. Doc. Cécile Thiébot, paru dans la Voix du Donjon n°18-19

la poue des rats 4 001

Photos d'Alexandre Renaud. Les pous (doc en haut, à dr.)

Photos d’Alexandre Renaud. Les pous (doc en haut, à dr.)

10 €. Les Amis du Donjon Mairie 50260 Bricquebec / Bricbé

10 €. Les Amis du Donjon Mairie 50260 Bricquebec / Bricbé

La réunion a lieu à l'ancienne école des files derrière la boulangerie Suzanne. Samedi 5 avril, 3 mai, 7 juin...

La réunion a lieu à l’ancienne école des filles derrière la boulangerie Suzanne. Samedi 5 avril, 3 mai, 7 juin…

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 1914 - 1918, Auteurs en normand : décédés, Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Cotentin, Revues normandes

53. Elections municipales. Théâtre. Le toupioun de Pierre Guéroult

Le toupioun

Prémyire partie

   V’chin la prémyire mitaun de la pyiche de théyâte de Pierre Guéroult  Le toupioun  (La toupie)… Ya byin d’s annaées qué le live est pus dauns les boutiques…
   No-z-est dauns eune pétiote mairerie de tcheu nouos, en 1958…  Ya Benjamin, Maîte Jacques, l’Adjouent, et Maîte Baptiste qu’est Maire de la coumeune.  Les counseillis espèrent ampraès les voteus… (Louisin, Charlot, Médéric et sa bouorgeouèse Marotène vount s’en venin par pus tard).
    Ya itou Moussieu Nativet, le maîte d’école (qui prêche fraunceis)…
Toupion (que no-z-écrit toupioun achteu) à la fête à Rocheville le 4 d'ât dé 2013

Toupion (que no-z-écrit toupioun achteu) à la fête à Rocheville le 4 d’ât dé 2013)

00 001

1 Le toupion 0012 00134

carte électo 001

5 0016 0017 0018 0019 002

10 001DSC0054611 001P Guer 001

(A suivre…)

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Cotentin, Jeux normands et sports, Livres en normand, Saisons

52 La Guerre 1914. Alfred Noel, Joseph Mague. Expo à la médiathèque de Ste-Mère-Eglise

La Guerre 1914 : chansons en normand et exposition.

Alfred Noël a écrit plusieurs chansons publiées par la revue Val’Auna.A Noel aleluia 001

No péeut veî eun ballon dirigeablle sus le tablleau.

No péeut veî eun ballon dirigeablle sus le tablleau.

Alleluia 2 001

Joseph Mague.

(orthographe de l’auteur)

Dans la grand’ casern’ quand tu s’ras là-bas,

Je sieus raid’ sur, man fi, qu’ souvent t’arpens’ras

A ta vieul’ moman qu’a-z-eu tant d’minsère

A vous él’ver, tai, tes sœux et tes frères.

Écris-mai deux mots,  l’ sei quand l’ennu prend,

Cha décherge el’ cœur  d’écrire à ses gens.

   Chanson formidable que Joseph Mague écrit vers 1912 juste avant la guerre 14 – 18 qui va bientôt commencer. Déjà le service militaire obligatoire avait été fixé à trois ans…

Saint-Mihié, ch’est bi loin, nos est pas bi riche,

Si faut débourser, tan pèr’ fait la griche ;

Quiens, v’là deux pistol’, much’  les  man p’tit gars ;

Si t’es dans  queuqu’ mais  passé capora

D’mande eun’ permission à tan capitaine,

Pour v’ni fair’ vai  tes biaux galons d’ laine.

   Cette chanson fait suite à une veine de contes et de chansons de soldats qui a plusieurs siècles, de Louis 14 à Napoléon. La mère du soldat sait les risques de ne pas revoir son fils mais elle pleure en silence et se montre forte :

Sais terjous soumis, propre et couraigeux,

Fais leu vai c’ que ch est qu’les Normands d’ileu !

Prends gard’ d’avai fraid, n’ fais pas d’z’imprudences,

Et n’ fréquent’ pas trop l’café ni la danse.

Do ta bonn’ amie l’ sei, au coin du feu

Pour le p’tit soldat, no priera le Bouon Guieu.

14 Le départ du conscrit tbre bn

La vie est comm’ cha, no s’artrouv’, no s’quitte,

Mais, vais-tu, trouais ans cha pass’ co bi vite

Quand tu r’viendras cha s’ra pour longtemps,

Ta p’tite Armandeine aura prins vingt ans,

Faudra vous marier, vous bailli nout’ ferme ;

A ta neuch’, garçons ! no s’amus’ra ferme….

Non, tu n’ veux pès rire en quittant tan pais,

T’aurais plutôt l’cœur à pieurer, est-ch’ pès ?

Les gens qui no guett , faut pas qu’ej’ pleuriomes

Allons, man petiot, fais vai qu’ t’es un homme

Devant  qu’ed’  monter  dans c’mâodit tramway

Ah !  dis  mai  boujou, boujou  cor  eun’  fais !

 

CD  Angelina  pl. 11  Le départ du Conscrit de Joseph Mague  2’ 56

Expo à la médiathèque de Ste-Mère-Eglise…

Expo 14 44 18h15 bon 001couv VDD 79 001

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Bessin, Chansons, Cotentin, Revues normandes

51 A la ville. Paris, pollution de l’air. A men leisi…

Cha yest, m’arveilà de la ville-lumyire ! La syinne qui veit le pus de tourrisses oû mounde ! Paris byin seur.

Paris écllairaé, mais Paris pollué !
Paris populaire, … mais Paris de minsère !
Paris vert, … et Paris vert-de-gris…

À la ville,

pouème de Marcel Dalarun

launluuraé par Donnié Bourdelès

CD Eun miot de souovenin et live À men leisi

DSC09567

Pus de 480 bouones gens ount mouoru sus les trottouères à paris l'annaée passaée...

Pus de 480 bouones gens ount mouoru sus les trottouères à Paris l’annaée passaée…

et annyi lundi le 17 dé mâr, ya que les banniâos és liméros impairs qu'ount le dreit de viagi ! Je vous dis paé qu'i yen a qui vount co affolaé !

et annyi lundi le 17 dé mâr, ya que les banniâos és liméros impairs qu’ount le dreit de viagi ! Je vous dis paé qu’i yen a qui vount co affolaer !

No-z-y véyait paé byin de quei venrédi et cha picotait l's uurs. Falaiit byin faire quique seit ! D'aveu les moteus oû diésé, no happe dauns le gosyi de quei qui vouos ahoque et vouos fait teuqui ! Ch'est paé bouon pou la couoraée !

No-z-y véyait paé byin de quei venrédi et cha picotait l’s uurs. Falait byin faire quique seit ! D’aveu les moteus oû diésé, no happe dauns le gosyi de quei qui vouos ahoque et vouos fait teuqui ! Ch’est paé bouon pou la couoraée !

A men leisi, Editions L'Harmattan, Paris, 2004.

A men leisi, Editions L’Harmattan, Paris, 2004.

DSC09633

Ch'est l's électiouns, ya du câtu !

Ch’est l’s électiouns, ya du câtu !

DSC09535

DSC09533

DSC09526

DSC09515

ville 2 001DSC09664

DSC09637DSC09638DSC09522

A la ville 1 fr 001

DSC09511

ville 2 fr 001

les Halles

les Halles

DSC09509

DSC09537

DSC09647DSC09503

Des gardins oû hâot des touétures !

Des gardins oû hâot des touétures !

DSC09502

DSC09558

DSC09516DSC09613

DSC09670DSC09672

DSC09676

DSC09681

DSC09717

1 commentaire

Classé dans Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Chansons, Cotentin, Ecologie, Livres en normand, météo, Saisons, Uncategorized

50. CD Je syis magnifique ! 16. Nous mans, de Côtis-Capel. Dit par Joseph Lecoutour.

CD JE SYIS MAGNIFIQUE ! (2014)

16. Nous mans

 Pour terminer le CD (sorti en janvier 2014), voici un poème dit avec émotion par Joseph Lecoutour qui demeure à Sotteville dans La Hague, « Nos mains » (en français en fin d’article)

Joseph Lecoutour connaît par coeur plusieurs poèmes de Côtis-Capel.

Joseph Lecoutour connaît par coeur plusieurs poèmes de Côtis-Capel.      

Vos allaz rire dé mei —  mais ch’est men lot d’ faire rire —

Quaund vos éraz luusu chenna qui m’ jiguulait1.

Et vos verraz coume mei qué yavait byin d’ quei dire

Sus mes mans, sus les vôtes et l’s âotes alentouo d’ mei.

 

Ya les mans des éfaunts qu’ount janmais fait d’ mâotures,

« Babue, Babue ! Man morte ! Alouette a fait sen nin !… »

Qu’i fount en ritounaunt2 lô-lâ sus noute figuure,

Et qu’ no-z-a taunt d’ pllaisi dauns les nôtes à r’ténin.

(Références en fin d'article)

(Références en fin d’article)

Ya les syines dé ma mère, qu’o récâoffe oû couen d’ l’âtre,

Usaes dé traire, et d’ couotre, et d’ câoches à rempyita3

(Âotefeis, quaund j’étiouns qu’nâles, coume touos j’étiouns déchâfres4)

Ya les syines dé ma mère qui sount coume ma fyirta.

 DSC08843

Ya les mans malhéreuses qui fount touorna la teîte,

Ya les mans —  qui minsère ! —  du syin qui n’ les a pus ;

J’ vouodrais muchi les myines, je creis tréjous qu’i les guette.

Coume eun p’tiot fâot l’ faire beire et coppa c’ qu’i mouojut…

 

Touos les jouors dé marchi, bougui5 dreit souos ma f’nête,

Tendaunt à noute pityi eune vuule moque6 ébréquie.

« Ch’est d’ naieta » qu’i m’a dit, et jé l’ creis byin hounête.

Ya les syines d’eun trachous7 és dyis deigts brésillis.

 DSC08743

Ya les mans des terrians qué lus ôtis aiguuchent,

Haumpe dé fâos, maunche dé trublle8, és maîtes coume és coumis ;

À fène forche dé trava, o s’ cassent et o s’am’nuchent,

Et s’anouent en vuullaunt coume eune braunque dé poumi.

 DSC08764

Ya les mans des pêqueus, minchies et touotes sangnouses,

Halitraes9  pa l’ salin et haguies10 pa la freid.

Et s’i yen a parfeis qui les trouo’ent trop crachouoses,

Cheus-là n’érount magène janmais l’oungllie és deigts !

Albert Lohier pêquous, prête et pouète (Côtis-Capel)

Albert Lohier pêquous, prête et pouète (Côtis-Capel)

Ya les syines du tâop’tyi, les syines d’ la couoturire,

Les mans des syins d’ la ville, les mans d’ touos les métyis ;

Ya les mans qui fount ma ; ya les syines qui fount rire ;

Ya l’s adreites et l’s achocres11. L’ touot ch’est d’ savi s’n aidyi.

 ramoneur rempailleur 001

Ya les mans jannes et vuules, restaes coume no l’s a minses,

Anouaes d’aveu l’ chap’let, les mans d’ touos les défunts

Qué no-z-a habillis dé lus pus belle quéminse :

Ches mans coume dé la chire, les myines eun jouo à v’nin.

1 tracassait, 2 riant sous cape, 3 retricoter, 4 peu soigneux de nos vêtements, 5 recroquevillé, 6 grande tasse, 7 mendiant, 8 bêche, 9 gercées, 10 esquintées, 11 maladroites.

Côtis-Capel. À Gravage, p. 34, O.C.E.P. Couotaunches, 1965.

Côtis-Capel, seule photo couleur de l'auteur qui est né au Hammé Capel dauns les Côtis d'Urville dauns La Hague)

Côtis-Capel, seule photo couleur de l’auteur qui est né au Hammé Capel dauns les Côtis d’Urville dauns La Hague)

    Remerciements à Bernadette Lecarpentier et Jean-Claude Léger pour leur aide pour les traductions en français et le traitement de texte.
     « Je syis magnifique » est le quatorzième CD de l’Association Magène.     Magène a édité également quatre livres en normand (Cf. magene.com). Un cinquième est à venir en 2014. Notre groupe a aussi participé avec l’U.P.N.Coutançais à la rédaction du Dictionnaire français-normand et normand-français des Editions Eurocibles, 2013, Marigny. 1 390 pages, 36 000 mots normands.

NOS MAINS

Vous allez rire de moi – mais c’est mon lot de faire rire –

Quand vous aurez lu ce qui me tracassait.

Et vous verrez, comme moi, qu’il y avait beaucoup à dire

Sur mes mains, sur les vôtres et les autres autour de moi.

 

Il y a les mains des enfants qui n’ont jamais fait de bêtises,

« Babue, Babue ! Main morte ! Alouette a fait son nid !… »

Qui font en riant lô-lâ sur notre figure,

Et que l’on a tant de plaisir dans les nôtres à retenir.

DSC08903

 

Il y a celles de ma mère, qu’elle réchauffe au coin de l’âtre,

Usées de traire, et de coudre, et de repriser les chaussettes

(Autrefois, quand nous étions petits, comme tous, nous étions peu soigneux

Il y a celles de ma mère qui sont comme ma fierté.

Musée des Beaux-Arts, château de Caen

Musée des Beaux-Arts, château de Caen

Il y a les mains mutilées qui font tourner la tête,

Il y a les mains – quelle misère ! – de celui qui ne les a plus ;

Je voudrais cacher les miennes, je crois toujours qu’il les regarde ;

Comme un enfant, il faut le faire boire et couper ce qu’il mange.

 

Tous les jours de marché, recroquevillé juste sous ma fenêtre,

Tendant, à notre bon cœur, une vieille moque ébréchée,

« C’est de naissance » qu’il m’a dit, et je le crois bien honnête,

Il y a celles d’un mendiant aux dix doigts brisés.

 

Il y a les mains des terriens que leurs outils aiguisent,

Manche de faux, manche de bêche, aux maîtres comme aux commis,

A force de travail, elles s’abîment et s’amenuisent

Et se nouent en vieillissant comme une branche de pommier.

Les mans à Raymound Godefreid paysaun à Lestre (Val-de-Saire-Sud)

Il y a les mains des pêcheurs, abîmées et toutes saignantes,

Irritées par le sel et gercées par le froid.

Et s’il y en a parfois qui les trouvent trop sales,

Ceux-là n’auront sans doute jamais l’onglée aux doigts !

 

Il y a celles du taupier, celle de la couturière,

Les mains des gens des villes, les mains de tous les métiers,

Il y a les mains qui font mal ; il y a celles qui font rire ;

Il y a les adroites et les maladroites. Le tout, c’est de savoir s’en servir.

Photo à Valognes, juillet 2013

Photo à Valognes, juillet 2013

Il y a les mains jeunes et vieilles, restées comme on les a mises,

Nouées avec le chapelet, les mains de tous les défunts

Que nous avons vêtus de leur plus belle chemise ;

Pochette du CD "Je syis magnifique !" (bon de commande sur le site magene.com)

Pochette du CD « Je syis magnifique ! » (bon de commande sur le site magene.com)

Ces mains, comme de la cire, les miennes un jour à venir.

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Chansons, Cotentin, météo, mer, pêche, Saisons, Vocabulaire

49. Nos grands-mères, CD Je syis magnifique ! 12. Touorne men rouet d’Alphonse Allain

Continuons  de découvrir les textes du dernier CD Je syis magnifique ! produit  par l’association  Magène.

Voici la plage 12. Touorne men rouet (paroles d’Alphonse Allain/ mélodies de Daniel Bourdelès) 2’45.

Alphonse Allain, auteur d'un grand nombre de poèmes mis en musique par Daniel : CD Grans de sablle et CD L's ouées de Pirou. En voilà un qui mériterait le Prix littéraire du Cotentin (créé pour la littérature en normand, mais qui a viré sa cuti au profit des auteurs en français !)

Alphonse Allain, auteur d’un grand nombre de poèmes mis en musique par Daniel : CD Grans de sablle et CD L’s ouées de Pirou. En voilà un qui mériterait le Prix littéraire du Cotentin (créé pour la littérature en normand, mais qui a viré sa cuti au profit des auteurs en français !)

Vous pouvez retrouver la chronique « Parlez-vous normand ? » et écouter un grand nombre de chansons produites par Magène sur le site Internet de France Bleu ou en cliquant sur le site magene.com pour avoir directement France Bleu Cotentin. (Remarque : Il est simple aussi d’accéder par magene.com au blog « langue normande »).

Bien sûr la qualité du son sur le site de France Bleu n’est en rien comparable à celle du CD ! Bruno Morisetti et les quatre musiciens-chanteurs du groupe ont fait des merveilles en studio d’enregistrement. Qualité professionnelle. Attention ce CD a un tirage limité et tous nos CD s’épuisent les uns après les autres. Etes-vous certains d’avoir la collection des 14 CD Magène ???

12. Touorne men rouet

normande ad 385

Alphonse emploie beaucoup de vocabulaire normand savoureux, simple et authentique, en restant ici dans l’esprit du grand Georges Métivier, poète qui vivait à Guernesey au temps de Victor Hugo et a écrit plus de 6 000 vers en normand de grande qualité.

Touorne touorne ma chignolle,

Ô j’espère1 men byinaimaé. 

Touorne men rouet que j’envignole,

Le v’lo ! Jé le sens derryire mei !

 rouet 001

O débasotte2 Fraunchounette !

Ch’est d’la fâote à Jaquinot,

Lé rouoge mouojut sa panette3

Quaund s’acache4 sen graund picot5 !

 DSC00686

Le jou qui li baillit d’s aunguules,

Du couop sen quœu tressâotit.

Les pouents sâotîtent dé s’n aiguule,

Quaund pouo la baisi i se penchit !

fille au rouet 001

Ol est touote éberlusaée6,

I ya bailli eun bâoquet.

En ch’té seiraée dé renouvé7,

I ya dit : je vouorais te ma’iaer !

DSC00688

Touorne touorne ma chignole,

Jaquinot men anortaé8

M’a dit : j’ t’aime ! Men quœu s’évole

Par ch’té belle seiraée d’étaé ! (bis).

 9 mars Les Goublins à Réthoville

1 j’attends, 2 Elle déraisonne, 3 mange ses taches de rousseur, 4 arrive, 5 dindon, nigaud, 6 éblouie, 7 printemps, 8 épris.
La carte postale authentique de La Dentelière, poème de Joseph Mague qui a donné son titre au précédent album du groupe Magène (couverture cartonnée reliée, 50 pages couleur) ; les filles de Joseph Mague ont posé pour cette photo à Balleroy, prise par l'éditeur des cartes Fertard.

La carte postale authentique de La Dentelière, poème de Joseph Mague qui a donné son titre au précédent album du groupe Magène (couverture cartonnée reliée, 50 pages couleur) ; les filles de Joseph Mague ont posé pour cette photo à Balleroy, prise par l’éditeur des cartes Fertard.

 

Alphonse Allain. Le Cotentin men pais, p. 157, Querqueville.

Merci aux acteurs involontaires de cette mise en images, membres de groupes de reconstitution des danses populaires normandes (photos prises en 2013 à Rocheville et Réthoville (Nord-Cotentin).

Carte postale couleur : prêt Michel Le Bas.

Carte Mague : Michel Gandon ou Alain Marie.

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Auteurs en normand : Les Amis du Donjon, Bessin, Chansons, Concerts Magène, Cotentin, Juin 1944, Livres en normand, Vocabulaire

48. CD Je syis magnifique ! 14. Men vuus poumyi, de Guy Thomas. Météo

Météo : i fait eun temps des quate solés pou la semanne à venin !

JE SYIS MAGNIFIQUE ! (2014)

14. Men vuus poumyi

Magène se déplace parfois loin pour faire entendre noute loceis et nos caunchouns ! Jean-Louis Dalmont, Manuela Lecarpentier et Théo Capelle ont rencontré dans le Jura Guy Thomas, poète et parolier de Jean Ferrat…

Théo Capelle et Guy Thomas sont devenus amis...

Théo Capelle et Guy Thomas sont devenus amis…

« Men vuus poumyi » est une adaptation du poème de Guy Thomas, « Mon vieux pommier », musiques de Daniel Coulon.

Cf. www.guythomas.fr, site du poète jurassien.

   14. Men vuus poumyi

Men Vuus Poumyi par Magène – YouTube

J’i dauns le couortin eun vuus poumyi qué je seurvèle,

Ch’tu poumyi-lo a vraiment ryin d’eun étigot1,

Touot juste bouon à vouos bâilli quiques petites preunelles.

Quaund qu’i s’affaîte2, cha n’est janmais pouor des preuniâos.

 1 petite branche pointue, 2 se met en fleurs
Poumyi oû renouvé

Poumyi oû renouvé

Ch’tu poumyi-lo, j’ l’i tréjous veu oûpraès de ma graunge.

Quaund jétais quenâle, j’amountais à même coume eun petit cat,

Et ses belles poumes, ch’était byin muus que vouos oraunges,

Vouos saloperies, vouos noués d’ coco, vouos ananâs.

 DSC08621

DSC09279    Refran

Men vuus poumyi me bâlera-t-i enco des poumes ?

Va-t-i enco se rhabilli pouor le renouvé3 ?

Car s’i mourait, cha me contrarierait coume persoune,

Pouor men poumyi j’érai tréjous le quœu rémouvaé.

 3 printemps

DSC05517

Quaund qu’oû renouvé, i me fait veî « la Vie en rose »

Padaunt l’étaé sen oumbe est traunquille en pllen médi.

Dauns l’asseiraunche, ryin que dé le guetti, mei cha m’arpâose,

Jé soumes byin muus qu’oû cinéma et cha me coûote ryin.

Dauns men clloset...

Dauns men clloset, poumyi et quêne…

Dé men clloset ch’est enco li le puus quœuru…

Ch’est eun touot graund qu’a vraiment ryin d’eune petite écrêle4

Mâogré touot cha, ya quique seit qui me jiguule5

Qui vyint l’arryire6 m’enchiffrounaer7 ma petite chervelle…

  4 eun petit fluet, 5 me soucie, 6 l’automne, 7 m'enrhumer-perturber DSC05515

Quaund que j’i prins de l’âge, j’en i frôlaé des catastrophes.

Quaund que j’i plleuraé et enhannaé8, il était là !

Cha qu’i m’a countaé, ch’était byin muus que vouos philosophes,

Qué lus graunds lives et les merchaunts de blla-blla-blla…

8 j'ai eu mal et j'ai souffert  
La nige en Normaundie l'annaée passaée...

Vuus poumyis souos la nige en Normaundie l’annaée passaée…

Oû mens cha vit, ya du raffut dauns les fuullages,

Ya des ouésiâos, mais que vyint l’arryire no veit les ninds.

Lus petite caunchoun, cha vâot byin muus que vous rapsâodages9

Quaund que je les entends, jé vuullis pus, mais je rajeunins !

9 vos commérages
Sous son bec, il possède une petite poche dans laquelle il peut aisément stocker les graines qu'il récolte. La capacité de cette poche est de trois à quatre glands qu'il peut ainsi transporter avant de les cacher, car tout au long de l'automne, il se constitue des réserves, qu'il dissimule sous des racines, des mousses, à l'intérieur de souches d'arbre ou même sous le tapis de feuilles. Pour retrouver ses réserves, il a la capacité de mémoriser des points de repères qu'il observe soigneusement. Lorsque les points de repères ne sont pas suffisants, il va jusqu'à placer à côté de sa cachette des petits cailloux qu'il utilisera comme autant de balises. Cependant si ses points de repères sont déplacés ou disparaissent, le geai des chênes devient incapable de retrouver la cachette de ses réserves. Ainsi le geai des chênes est le meilleur propagateur des chênes et des hêtres. Il a été estimé que chaque geai des chênes disperse plus d'un millier de glands chaque année. Il en mange une partie d'entre eux et en oublie une autre qui pourra germer et croître.

Un geai (Eun guai) Sous son bec, il possède une petite poche dans laquelle il peut aisément stocker les graines qu’il récolte. La capacité de cette poche est de trois à quatre glands qu’il peut ainsi transporter avant de les cacher, car tout au long de l’automne, il se constitue des réserves, qu’il dissimule sous des racines, des mousses, à l’intérieur de souches d’arbre ou même sous le tapis de feuilles. Pour retrouver ses réserves, il a la capacité de mémoriser des points de repères qu’il observe soigneusement. Lorsque les points de repères ne sont pas suffisants, il va jusqu’à placer à côté de sa cachette des petits cailloux qu’il utilisera comme autant de balises. Cependant si ses points de repères sont déplacés ou disparaissent, le geai des chênes devient incapable de retrouver la cachette de ses réserves.
Ainsi le geai des chênes est le meilleur propagateur des chênes et des hêtres. Il a été estimé que chaque geai des chênes disperse plus d’un millier de glands chaque année. Il en mange une partie d’entre eux et en oublie une autre qui pourra germer et croître.

          Men vuus poumyi me bâlera-t-i enco des poumes ??

 DSC05516DSC05520

 
Table des 16 titres page deux du livret du CD - 20 pages

Table des 16 titres du livret du CD contenant les textes  en normand

DSC05521DSC05527DSC05532DSC05541DSC05547DSC05545DSC05555

DSC05496

Gilbert à gaèche a pllauntaé des chentannes de poumyis de touotes expèces de vuus temps à Sant-Sâoveu-le-Vicoumte

Gilbert à gaèche a pllauntaé des chentannes de poumyis de touotes espèces de vuus temps à Sant-Sâoveu-le-Vicoumte (Cotentin)

Quiques espèces de poumes à couté à Valouones le 5 d'octobe dé 2013

Quiques espèces de poumes à couté à Valouones le 5 d’octobe dé 2013

Poster un commentaire

Classé dans Chansons, Concerts Magène, Cotentin, Ecologie, météo, Saisons, Vidéos, Vocabulaire