24. Fiançailles au moulin de Réthoville et neuche à Valouognes.

    D’aveu le solé qu’était de la partie, vo-z-allaez veî ichin de biâos portraits.

   Mais va paé falli yête trop pressi, rapport que j’i halaé 200 photos oû moulan à Marie Ravenel dimmaunche et 600 à Valouones sammedi…  Yéra pusurs billets, paraé !

No daunche pou l's accordailles oû moulan de Réthoville dauns le Va-de-Sai'e / Le Val-de-Saire...

No daunche pou l’s accordâles oû moulan de Réthoville dauns le Va-de-Sai’e / Le Val-de-Saire… Annaées dyis-hui-chent-seissaunte…

Les mariés à Valouones : Annaées dyis-neu-chent.

Les mariés à Valouones : Annaées dyis-neu-chent.

No va quemenchi pa la faête oû moulan de Réthoville qui fut byin amendaé et ragrilli (remis en état) dé depis qu’j’tais venun le veî ! www.moulinmarieravenel.fr

Achteu no peut raccato de la flleu (farine) oû moulan !  L'iâo s'en vyint pa la noe (petit conduit en bois) et tumbe sus l's âogets...

Achteu no peut raccato de la flleu (farine) oû moulan !
L’iâo s’en vyint pa la noe (petit conduit en bois) et tumbe sus l’s âogets…

Accordâles. No disait itou les menauntises... Ichin ch'est la bouolaungerie.

Accordâles. No disait itou les menauntises… Ichin ch’est la bouolaungerie.

La daunche de la fouaée. Avous-veu le chorchyi oû mitaun ?

La daunche de la fouaée. Avous-veu le chorchyi oû mitaun ?

Née au moulin, Marie Ravenel a publié ses poèmes en 1852 et 1890

Née au moulin, Marie Ravenel a publié ses poèmes en 1852 et 1890

La flleu d'o (avec) Marie Ravenel

La flleu d’o (avec) Marie Ravenel

Le bouolaungyi va byintôt pouvi enfouorno sen pan et sa gâche...

Le bouolaungyi va byintôt pouvi enfouorno sen pan et sa gâche…

L'iâo qui couort...

L’iâo qui couort…

DSC09388DSC09387DSC09351

    Yavait itou eun gâs et sa cryature qui halaient de la cramme… Et pis eune potyire du trige, qui fait des pots-cochon à la mannyire des syins de Mourot (Néhou) mais pus modernes, eun âote qui dole des jouets en boués, eun âote qui vendait sa goutte de prémyire (calva) et pis Denise qu’a luusu des histouères à Pyirre Guéroult, byin seu d’aveu le prêchi du Val-de-Saire, ch’est touot naturé ! (O fait eun miot coume Fraunçouèse Roulland à Bricbé !).

   Ch’est paé le tout que des chous (c’est pas tout ça, dépêchons-nous…), v’chin les bouones gens qui sount invitos és accordâles qui se racachent !

Le groupe és Goubelins a byin chinquaunte auns achteu, et tréjous il aiment muus s'affêto (s'habiller) coume les basses (servantes) et les fermyires que d'accaunt les graund couéffes des bouorgeouèses

Le groupe és Goubelins a byin chinquaunte auns d’âge achteu, et tréjous il aiment muus s’affêto (s’habiller) coume les basses (servantes) et les fermyires que d’accaunt les graund couéffes és bouorgeouèses

Eul Payis de Valouognes a mins ses belles couéffes pouo la cérémonin d'accordâles !

Eul Payis de Valouognes a mins ses belles couéffes pouo la cérémonin d’accordâles

Fâot byin déeus quevâos pouor couori dauns le cllos à poumyis d'aveu sa quertaée de gens !

Fâot byin déeus quevâos pouor couori dauns le cllos à poumyis d’aveu sa quertaée de gens !

Les jéeus d'âotefeis pouor les syins d'annyi pouor chu jouo de faête : carambole à gouttyire, bézette, froume la bouète, l'esnèque, billards, kubb, molky des Viquyins (les Vikings),...

Les jéeus d’âotefeis pouor les syins d’annyi pouor chu jouo de faête : carambole à gouttyire, bézette, froume la bouète, l’esnèque, billards, kubb et molky des Viquyins (les Vikings),…

Le gros bébé à Eurocibles et les CD de caunchouns à Magène ount intéressi les gens.

Le gros bébé à Eurocibles et les CD de caunchouns à Magène ount intéressi les gens.

Mais que j’avais le dos ratouorno à busoqui et josto d’aveu les quenâles, touos les gâs et les files du cortège pâssîtent et se mîntent à chaunto et à daunso !

Ya des gens qui nous ount bailli eune quile dé remerque, qui feut trouaée és Gougins : o fait seissaunte chin chentimettes dé hâot. Les « treis soeus du Cotentin » que no counaît byin sount eun miot pus hâotes et pus simplles.

O sount côte-côte et no sait que la bllaunche quile mesure 70 cm.

O sount côte-côte et no sait que la bllaunche quile mesure 70 cm.

Achteu, no dit que no va « au bowling », cha fait muus que « No va jostaer és boules », va t’en veî !

Ya des petiots quœrus (forts) assaez pouor envier la boule dreit sus les treis quiles ! Et le petit raboulous tait byin joraé !

DSC09446

I faisait eun temps des quate solés à la relévaée ! (l’après-midi)

Touot le mounde a daunchi et chaunto...

Touot le mounde a daunchi et chaunto…

DSC09458

Ya d’belles files partout ! Mais j’n’en counais guère…

... d'âossi byin à men goût que ceuses du Val de Saire !

… d’âossi byin à men goût que ceuses du Val de Saire !

Ne sayez po jalous si je chaunte dévaunt vous...

Ne sayez po jalous si je chaunte dévaunt vous…

... les files, les bouones grosses files, les jannes files dé tcheu nous.

… les files, les bouones grosses files, les jannes files dé tcheu nous.

Mei qui fais les marchis de Sant-Pierre, de Bricbé et des envirouns...

Mei qui fais les marchis de Sant-Pierre, de Bricbé et des envirouns…

Jen counais vos pouvez m'en creire...

J’en counais, vo pouvaez m’en creire…

DSC09484

… Et de jannes et d’jolis tendrons… !

Alfred Rossel, édition 1933.

Alfred Rossel, édition 1933.

A Valouognes où je vais d'usage eun coup la semanne...

A Valouognes où je vais d’usage eun coup la semanne…

... le vendredi (jouo du marchi)

… le vendredi (jouo du marchi)

Yen a chinquaunte et davantage...

Yen a chinquaunte et davantage…

... qui trouent (trouvent) l'temps loung, à ce qué no dit...

… qui trouent (trouvent) l’temps loung, à ce qué no dit…

Ya de belles files partout !!!

Ya de belles files partout !!!

J’armercie byin des feis les belles et jolies files du Payis d’Art et d’Histouère du Cllos du Cotentin qu’ount byin vouli que je hale lus portrait chu  sammedi le jou de la graund neuche de 140 invitaés !

Byintôt vo-z-allaez veî les neuchous qui passent et rapassent dauns les vuules rues de Valouognes pou s’n allo à la mair’rie et pis cha sera la cérémonin…

Et byintôt, sus ch’té gazette de la laungue normaunde, la Sante-Aone à Bricbé, le nouvé p’tiot qui sera p’tête noute Du (Duc) de Normaundie, d’âotes caunchouns à Fredo (Alfred Rossel) d’aveu enco des photos, le déluge à Caen, ya byin de quei pairoto !!

Mais avaunt que de froumaer le jouorna, guettaez enco chu scoup ! Eune dénoumaée Charlotte Corday, lavaundyire, a vouli escoffiaer sa veisène ! Fâot l’enfroumo !!!

Ch'est d'aveu le couté du rémoulous que ch'té gribiche a égohino sen amin...

Ch’est d’aveu le couté du rémoulous que ch’té gribiche a égohino sen amin…

Rémin Pézeri

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs en normand : décédés, Chansons, Cotentin, Dictionnaire Trésor de la Langue normande, Jeux normands et sports

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s